STRESS & HYPNOSE

STRESS & HYPNOSE

Comment traiter le stress avec l’hypnose?

Plusieurs stratégies et techniques existent. Les plus courantes sont :

  • La gestion des émotions.
  • Un travail sur l’éducation et les mécanismes inconscients.
  • Les suggestions hypnotiques.
  • Les métaphores.
  • L’apprentissage de l’auto-hypnose.

La crainte par rapport à l’avenir

Si vos pensées tournent en boucle dans votre tête, que vous ruminez le passé ou que vous n’arrivez pas faire des choix, l’hypnose vous permet de calmer votre hamster mental et de libérer votre esprit créatif. Ainsi vous pouvez arrêter les « ce n’est pas possible » et ouvrir de nouvelles options.

L’hypnose et l’apaisement du système nerveux

L’état d’hypnose, qui est un état modifié de conscience semblable en certains points au sommeil, se caractérise par une relaxation physique et mentale profonde. Les manifestations en sont, entre autre : une défocalisation de l’attention, la rêverie, mais aussi l’abaissement du rythme cardiaque et respiratoire, et le relâchement des muscles.

La séance d’hypnose, qu’elle ait lieu en cabinet, ou chez soi en auto-hypnose, est donc déjà en soi un remède efficace contre les manifestations aiguës du stress.

De nos jours, le stress fait partie des indications courantes de l’hypnose thérapeutique.

Une étude intéressante, réalisée avec un électrocardiogramme, montre notamment que l’hypnose permet d’augmenter l’activité du système nerveux parasympathique (responsable des fonctions autonomes du corps en état de détente) au détriment du système nerveux sympathique (responsable des réactions d’alerte et de mise en mouvement)

Une autre recherche, qui mesure l’activité électrodermique de 121 patients sous hypnose, confirme que la transe hypnotique réduit l’activité du système nerveux sympathique, ce qui en fait un traitement de choix contre l’hypertension et les douleurs chroniques.

D’autres études se sont intéressées à l’hypnose comme moyen d’atténuer le stress lié à des maladies(notamment le cancer) ou à des actes médicaux (opérations, soins dentaires). Leurs résultats sont très probants, et montrent même que l’hypnothérapie réduit non seulement le stress, mais aussi les symptômes de la maladie.

L’hypnose étant par définition un état de relaxation, les techniques pour venir à bout du stress sont généralement simples et efficaces. Cependant, certaines stratégies sont plus adaptées que d’autres.

Déroulement des séances

Chaque séances est abordé selon de la cause du stress. Ponctuelle externe (changement d’emploi, examen, divorce…), à une cause chronique (stress professionnel récurrent, situation familiale) ou à des dispositions internes (manque de confiance en soi, anxiété, angoisses traumatisme non traité…).

C’est pourquoi la première séance d’hypnose est toujours consacrée à un entretien qui me permettras de quantifier votre stress, mais aussi de comprendre ses causes et son fonctionnement.

Gestion d’émotions

L’évacuation des émotions constitue une part importante du travail. Sous hypnose, le consultant est invité à libérer les émotions attachées à un souvenir ; l’objectif étant ensuite de transformer les représentations qui lui sont associées, pour remplacer les émotions négatives (notamment la peur) par un état de confiance qui fait barrage au stress.

Croyances et mécanismes inconscients

Dans bien des cas, un travail de fond sur l’éducation, les croyances, et les réponses automatiques aux événements est nécessaire. L’hypnose et la PNL est particulièrement efficace à cet égard, car elle agit au niveau de l’inconscient, où ces éléments ont été programmés.

Comprendre vos « séquences de stress » :

En plus de vous aider à gérer les symptômes du stress, je vous accompagnons dans la compréhension de vos séquences de stress habituelles.

Repérer vos déclencheurs de stress, le discours mental et les réactions émotionnelles qui y sont associées, vous permettent de les anticiper et de mieux les gérer.

Durée de la thérapie et nombre de séances

L’hypnose pour gérer le stress est très efficace : deux ou trois séances permettent en général d’obtenir une amélioration. Cependant, dans le cas où le stress soulève d’autres problématiques (traumatismes, anxiété, dépression), l’hypnothérapeute peut envisager une thérapie plus longue.

Contre-indiquation
L’hypnose est contre-indiquée pour les personnes souffrant de maladies mentales dissociatives (schizophrénie, paranoïa, trouble bipolaire).