L’hypnose pour les enfants

L’hypnose pour les enfants

Petits problèmes ou grandes épreuves de la vie – cauchemars, anxiété, décès d’un proche… – l’hypnose thérapeutique peut aider votre enfant à « dissoudre » ses difficultés et à aller mieux.

Qu’est-ce que l’hypnose thérapeutique

Ce sont des techniques (fixation du regard, attention portée aux différentes parties du corps…) qui permettent d’atteindre un état modifié de conscience (éveillée, ce n’est pas du sommeil). Il est possible ainsi d’apaiser une douleur, une anxiété ou encore soigner une addiction. L’hypnose est cet état qu’on appelait autrefois « transe hypnotique ». Elle met en sommeil la volonté et les efforts pour réveiller toute la sensibilité de la personne. Sa perception s’élargit, il lui est alors possible de modifier la représentation qu’elle se faisait de son « problème » et d’envisager des alternatives.

L’hypnose est un outil ludique qui permet aux enfants de reprendre les rênes de ce qui est compliqué pour eux. Enurésie, manque de confiance, stress, gestion des émotions, addiction aux écrans, troubles du sommeil, cauchemars,… autant d’indications que je rencontre très souvent au cabinet.

Petit (à partir de 4/5 ans) ou ado, votre enfant retrouve son autonomie, est fier de ce son changement et grâce aux pistes que je vous donne à vous parents, c’est toute votre famille qui retrouve sérénité et apaisement.

Pour quelles raisons pouvez-vous consulter pour votre enfant ?

Manque de confiance, Stress Énurésie, difficultés relationnelles à la maison, à l’école, hypersensibilité, gestion des émotions compliquées, troubles du sommeil; phobie peur du regard des autres, …

Les raisons de consulter sont multiples. Véritables éponges à émotions, les enfants et les adolescents n’ont pas le même fonctionnement ni les mêmes outils que nous adultes pour traverser les aléas du quotidien.

Lorsque votre enfant ne va pas bien, l’accompagnement lui donnera des outils pour se sentir mieux et surtout, être plus autonome dans la gestion de son problème. Et parfois, il est plus intéressant que je vous accompagne vous, parents.

L’hypnose peut aider de beaucoup pour les troubles émotionnels tels que les peurs, les phobies et l’anxiété. Autres indications : une tristesse ou une perturbation de l’humeur suite à un évènement de vie (deuil, séparation, divorce des parents, déménagement, etc), des difficultés d’adaptation scolaire, la timidité, les troubles psychosomatiques. Elle est utile aussi dans les douleurs récurrentes (maux de ventre, etc) ou induites par un soin (vaccin, soins dentaires ou soins à l’hôpital par exemple), les troubles, l’énurésie.

Pourquoi dit-on que l’hypnose est une disposition naturelle chez l’enfant ?

L’hypnose s’appuie sur l’imagination, or, chacun sait qu’en la matière, les enfants sont rois ! Pour eux, l’imaginaire est réel du moins jusqu’à un certain âge. Ils sont tour à tour dragon, princesse ou chevalier et ont intacte en eux la magie « du comme si ». L’hypnothérapeute ne fait que profiter de cette disposition naturelle. De plus, l’enfant a un avantage sur l’adulte : il approche l’hypnose sans préjugés et sans peurs, et est ensuite plus enclin à pratiquer les exercices et jeux proposés par l’hypnothérapeute.

Comment se passe la première rencontre ?

La première séance débute par un temps d’échanges entre vous, votre enfant et moi.

C’est l’occasion pour lui/elle d’exprimer ce qui se passe ou, si il n’a pas envie de parler à ce moment-là, ce sera l’occasion pour vous d’expliquer ce qui vous préoccupe en tant que parent et pourquoi vous pensez qu’il/elle a besoin d’être aidé. J’explique aussi à votre enfant que vous pouvez avoir des avis différents sur la situation qui vous amène.

Puis, je propose à votre enfant de vous raccompagner en salle d’attente le temps de la séance.

La séance avec votre enfant

Je prends d’abord le temps de mieux connaître votre enfant. Nous parlons alors de qui il/elle est, de ce qu’il/elle aime, de ses personnages favoris, de ses amis.etc…

Naturellement, le problème pour lequel il est là est évoqué à sa manière. Parfois, ce qui est un problème pour vous ne l’est pas pour lui. Dans tous les cas, je l’aide à déterminer ce qu’il voudrait, comment il aimerait que ce soit différent, comment il pourrait s’y prendre…

Mon objectif étant de l’amener à prendre conscience de tout ce qu’il/elle peut faire grâce à plusieurs outils: les techniques d’hypnose, de respirations et de méditations que je peux même lui apprendre parce que c’est fun et qu’il/elle pourras le refaire tout seul aux besoins ou s’il/elle en a envie. Mais aussi avec des jeux, des cartes, des dessins…

A partir de quel âge peut-on pratiquer l’hypnose chez un tout-petit ?

De 3 à 6 ans. L’enfant devient accessible au langage verbal et entre de plain pied dans l’imaginaire. Le recours aux jeux et aux contes hypnotiques offre de nombreuses possibilités. Le travail hypnotique peut être plus formel.
Après 6 ans. C’est l’âge de raison…. et l’âge idéal. Les potentialités de l’hypnose sont maximales à cet âge-là car l’enfant est capable d’imaginer mais aussi d’élaborer. Il devient alors très actif dans les jeux proposés.
A l’adolescence. Les possibilités de l’hypnose sont nombreuses à la condition que l’ado soit curieux et participatif…

PRENDRE RENDEZ-VOUS