L’hypnose chez l’enfant et l’adolescent

L’hypnose chez l’enfant et l’adolescent

Aider les enfants et les adolescents à surmonter les difficultés grâce à l’hypnose

Changer en s’amusant

L’hypnose est un outil ludique qui permet aux enfants de reprendre les rênes de ce qui est compliqué pour eux. Enurésie, manque de confiance, stress, gestion des émotions, addiction aux écrans, troubles du sommeil, cauchemars,… autant d’indications que je rencontre très souvent au cabinet.

Petit (à partir de 4/5 ans) ou ado, votre enfant retrouve son autonomie, est fier de ce son changement et grâce aux pistes que je vous donne à vous parents, c’est toute votre famille qui retrouve sérénité et apaisement.

Pour quelles raisons pouvez-vous consulter pour votre enfant ?

Manque de confiance, Stress Énurésie, difficultés relationnelles à la maison, à l’école, hypersensibilité, gestion des émotions compliquées, troubles du sommeil; phobie peur du regard des autres, …

Les raisons de consulter sont multiples. Véritables éponges à émotions, les enfants et les adolescents n’ont pas le même fonctionnement ni les mêmes outils que nous adultes pour traverser les aléas du quotidien.

Lorsque votre enfant ne va pas bien, l’accompagnement lui donnera des outils pour se sentir mieux et surtout, être plus autonome dans la gestion de son problème. Et parfois, il est plus intéressant que je vous accompagne vous, parents.

Comment se passe la première rencontre ?

La première séance débute par un temps d’échanges entre vous, votre enfant et moi.

C’est l’occasion pour lui/elle d’exprimer ce qui se passe ou, si il n’a pas envie de parler à ce moment-là, ce sera l’occasion pour vous d’expliquer ce qui vous préoccupe en tant que parent et pourquoi vous pensez qu’il/elle a besoin d’être aidé. J’explique aussi à votre enfant que vous pouvez avoir des avis différents sur la situation qui vous amène.

Puis, je propose à votre enfant de vous raccompagner en salle d’attente le temps de la séance.

La séance avec votre enfant

Je prends d’abord le temps de mieux connaître votre enfant. Nous parlons alors de qui il/elle est, de ce qu’il/elle aime, de ses personnages favoris, de ses amis.etc…

Naturellement, le problème pour lequel il est là est évoqué à sa manière. Parfois, ce qui est un problème pour vous ne l’est pas pour lui. Dans tous les cas, je l’aide à déterminer ce qu’il voudrait, comment il aimerait que ce soit différent, comment il pourrait s’y prendre…

Mon objectif étant de l’amener à prendre conscience de tout ce qu’il/elle peut faire grâce à plusieurs outils: les techniques d’hypnose, de respirations et de méditations que je peux même lui apprendre parce que c’est fun et qu’il/elle pourras le refaire tout seul aux besoins ou s’il/elle en a envie. Mais aussi avec des jeux, des cartes, des dessins…

Combien de séances seront nécessaires?

Comme pour les adultes, on ne sait jamais à l’avance combien de séances seront nécessaires.

Mais avec les enfants et les adolescents, quand ils ont vraiment envie d’aller mieux, ils se saisissent très vite des outils que je leur propose car ils en sentent immédiatement les effets. Une fois qu’ils ont appris à modifier leurs émotions, à jouer avec, à diriger leur cerveau pour les amener à voyager dans un monde magique … ils peuvent s’en servir à la maison et dans leur quotidien en général.

Comptez en moyenne 2 à 3 séances pour des problématiques simples.

Quelle est la fréquence des rendez-vous?

En règle générale, nous espaçons les rencontres de 2 à 3 semaines.
Cela laisse le temps à votre enfant d’expérimenter ce que nous avons fait en séances et d’avancer chaque fois un peu plus en fonction de ce qui est important pour lui.

En règle générale à quels résultats vous attendre ?

Parfois, le problème de votre enfant est, comme tout symptôme, est la face visible d’une anxiété plus importante. Un suivi un peu plus long peut donc être envisagé si nécessaire. Ce n’est pas une baguette magique et il est primordial que vous le laissiez avancer à son rythme. Mais généralement, lorsqu’il s’agit d’un mécanisme de défense simple mis en place inconsciemment par l’enfant par rapport à un contexte particulier (stress à l’école, déménagement, arrivée d’un frère ou d’une sœur…), 2 à 3 séances sont largement suffisantes.

L’enfant a tendance à garder les yeux plus souvent ouverts sous hypnose et peut aussi être beaucoup plus en mouvement que l’adulte. Il accède par ailleurs beaucoup plus rapidement à un état imaginaire parce qu’il a moins de barrières.

L’enfant est fascinant en hypnose, fascinant par sa capacité à trouver rapidement des solutions d’amélioration à l’aide de son imaginaire.

Avec l’hypnose, pas besoin de comprendre le passé pour s’en libérer. Il suffit de parler le langage de l’inconscient. Lorsque la personne a trop d’émotions, cela déforme sa vision de la réalité. En hypnose, je guide la personne justement à se libérer des émotions, lui permettant de voir la vie d’une façon plus réaliste.

Souvent, cela modifie les croyances profondes. L’adolescent ou l’enfant peut ensuite retrouver confiance en lui et se sentir capable d’accomplir des choses qu’il croyait difficiles jusque là.

Puisque c’est la personne elle-même qui opère les changements et qu’elle reste dans les zones qu’elle souhaite changer, l’hypnose est totalement sécuritaire. Le changement est permanent car, lorsque l’inconscient comprend ce qu’on attend de lui, il le sait pour toujours.

En général pour un adulte, de une à trois rencontres sont nécessaires. Vous pouvez constater l’évolution au fil du temps et nous poursuivons jusqu’à ce que l’objectif de bien-être soit atteint .

Pour les jeunes en particulier, c’est encore plus vite. Puisque l’inconscient réagit comme un enfant de cinq ans, la thérapie est souvent plus rapide car ils sont plus près de leur enfant intérieur.

Et si mon enfant n’est pas « réceptif » à l’hypnose ?

Ceci est un terme utilisé en hypnose de spectacle car les hypnotiseurs de scène ont besoin de candidats qui réagissent rapidement et ça peut laisser penser que certains ne « rentrent pas en hypnose ». Il n’y a rien de tel. La seule contre-indication à l’hypnose est un diagnostic de schizophrénie. Autrement, tout le monde peut y arriver.

Il arrive que les parents souhaitent le changement plus que leur enfant ou leur adolescent. Dans ce cas précis, l’inconscient pourrait faire obstruction. En hypnose, il ne s’agit pas de se croiser les doigts en espérant que ça marche mais plutôt de trouver avec l’hypnothérapeute comment on va faire pour arriver au résultat. C’est pourquoi il est recommandé aux parents d’en discuter tout d’abord avec leur enfant, pour s’assurer de sa motivation à changer. Si l’enfant ou l’adolescent  a la motivation mais qu’il a peur de l’inconnu, vous pouvez lui suggérer d’y aller une fois « pour essayer ». Pendant la séance, il pourra évaluer le pour et les contre du changement et ensuite décider si l’hypnothérapie est une bonne solution pour lui.

Mon enfant ne veut pas venir à une séance.

Son envie de ne pas venir est à écouter. Il serait sûrement contre-productif d’accompagner un enfant qui ne le souhaite pas. En revanche, nous pouvons échanger avant par téléphone si vous avez un doute et je peux vous proposer de vous recevoir, vous.

L’hypnose pour l’enfant ou l’adolescent, un intérêt à long terme

A chaque âge, votre enfant est confronté à de nouvelles choses plus ou moins importantes. Il doit donc s’adapter en permanence (changement d’école, disputes, deuils, séparations,…).

En apprenant à identifier ce qui se passe pour lui, il peut accueillir ses émotions et en faire autre chose.

Un enfant ou un adolescent qui apprend à accueillir sa peur, sa tristesse ou encore sa colère peut ainsi la traverser pour la dépasser… et quelle satisfaction que de dépasser ce qu’on redoutait tant!

RÉSERVER UNE SÉANCE