Le traitement de phobie par l’hypnose

Le traitement de phobie par l’hypnose

Qu’est-ce qu’une phobie?

Une phobie est une peur démesurée, irraisonnée, irrationnelle dépendant d’un ressenti plutôt que de causes rationnelles, d’un objet ou d’une situation précise. Déclenchée par une circonstance sans danger, elle est sans doute le symptôme psychopathologique le plus répandu.  C‘est d’ailleurs ce caractère de danger irréel qui distingue cliniquement la phobie de la peur.

De nombreux facteurs jouent un rôle dans leur apparition. Un événement traumatisant ou un stress très intense peut aussi être à l’origine d’une phobie. Dans la Classification internationale des maladies actuelle, les phobies font partie de la catégorie plus générale des troubles anxieux. Les facteurs d’apparition d’une phobie sont mal connus. En plus d’une possible composante organique et/ou génétique, on peut supposer le plus souvent une origine psychologique (intrapsychique et inconsciente) et, parfois, un facteur familial. Les psychologues cognitivistes considèrent la phobie comme un comportement appris et renforcé au cours de la vie du patient.  La nature en elle-même n’est pas essentielle à la compréhension de la phobie mais plutôt aux mécanismes cognitifs qui ancrent le personne dans sa phobie.

L’hypnose pour vaincre la phobie

L’état de transe hypnotique est caractérisé par des signes physiologiques et psychologiques, la modification du rythme cardiaque et respiratoire, un sentiment de paix et de détente. L’attention est focalisée sur une sensation, une image ou un lieu précis. L’hypnotisé reste conscient et tous ses sens sont en éveil. La transe hypnotique induite par le thérapeute est un moment qui appartient au patient. On parle d’état de conscience modifié où l’imaginaire prend le dessus avec la possibilité de transformer un contexte négatif en quelque chose de positif. Avec ses limites, jamais sans risques, l’hypnose est un outil thérapeutique dans les mains du patient, une technique où l’hypnotiseur fournit à l’hypnotisé les «outils» pour construire son mieux-être.

La technique utilisé d’intégration lors de la séance vise à induire une nouvelle vision de la situation anxiogène et du vécu affectif qui lui est lié. La confiance que le patient porte au thérapeute lui permet de revivre la situation phobogène différemment. Ce nouveau vécu plus serein va lui permettre d’affronter la situation dans la réalité sans être débordé par ses émotions.

L’hypnose est une très ancienne technique de thérapie en médecine et en psychothérapie dont on retrouve des éléments dans les procédés de guérison utilisés par les Sumériens 3000 ans avant notre ère. L’hypnose est une technique qui mérite d’être envisagée pour la prise en charge des troubles anxieux dans un contexte de psychiatrie de liaison. Elle peut donner de très bons résultats lorsqu’elle est intégrée dans une réflexion et une compréhension globale des mécanismes psychologiques mis en jeu.

L’autohypnose comme soutient de contrôle

L’enseignement de techniques d’autohypnose permet au thérapeute de passer du statut de guide à celui d’accompagnateur, jusqu’à ce que sa présence ne soit plus nécessaire. L’acquisition de cette capacité à se détendre en rejoignant par la pensée un lieu sécurisant offre à la personne une ressource précieuse qui participe souvent à une restauration du sentiment de sécurité, de confiance en soi mais aussi fréquemment d’estime de soi.

Les patients qui souffrent de syndrome de stress post-traumatiques, par exemple, ou les patients ayant vécu des violences dans l’enfance entrent spontanément dans des états dissociatifs similaires à l’état de transe hypnotique. On peut suggérer au patient qu’il a un talent pour l’hypnose. Il peut utiliser ce talent à son profit. Malgré son mal-être initial, il peut se détendre et vivre une expérience de relâchement, de bien-être dans son corps en toute sécurité. Cette expérience contraste avec son vécu habituel de tension intérieure.

L’hypnose permet de faire vivre à la personne une expérience immédiate de bien-être et de sérénité dans l’ici et maintenant. Ce vécu sensoriel différent renforce la possibilité d’envisager un changement.

La base de la technique hypnotique inclut la relaxation, la possibilité de focaliser son attention sur un lieu sûr et des suggestions. Durant la première séance, la recherche de ce lieu sûr et relaxant permet d’ouvrir un espace où la personne se sent protégé des pensées intrusives dont elle souffre. Cette utilisation élémentaire de l’hypnose aide la personne à se relaxer et à augmenter son sentiment de bien-être.

PRENDRE RENDEZ-VOUS EN HYPNOTHÉRAPIE