AUTOHYPNOSE et la méthode idéo-corporelle

AUTOHYPNOSE et la méthode idéo-corporelle

Une pratique progressive de l’autohypnose

Lorsque l’on pense à l’hypnose, deux images viennent généralement à l’esprit: d’un côté, les spectacles d’hypnose qui effraient certains et éblouissent les autres; et d’un autre, des séances de relaxation où l’on se laisse aller à des rêveries bucoliques sur un divan, bercé par des chuchotements monocordes. Entre les deux, il existe une multitude d’approches et d’utilisations de l’hypnose.

La méthode idéo-corporelle combine l’hypnose du corps et celle de l’imaginaire. Elle s’appuie sur une communication avec le subconscient via les mouvements du corps, pour s’approfondir dans l’expérience du rêve hypnotique. Une méthode pour explorer vos propres expériences hypnotiques et obtenir des changements importants pour vous.

Vous pourrez ainsi mieux contrôler certains comportements addictifs ou compulsifs, mieux gérer vos émotions et votre stress, dépasser des peurs, apaiser des angoisses, approfondir votre sommeil, diminuer vos douleurs, améliorer votre humeur et votre état d’esprit, mieux communiquer, trouver la motivation qui vous manque, vous organiser, développer votre créativité et beaucoup d’autres applications. Et, si tout va déjà bien pour vous, l’autohypnose vous fournira un art de vivre au quotidien et un outil pour continuer à vous explorer et à vous développer dans votre direction. Pour profiter pleinement de l’expérience, laissez au vestiaire vos doutes et vos questions, et jouez le jeu: suivez les exercices pas à pas, en bon élève. Parvenu au terme de ce parcours, prenez votre envol et explorez librement les pouvoirs de votre subconscient et de votre imagination.

L’autohypnose, c’est quoi?

Être hypnotisé ?

On a sur l’hypnose un tas d’idées pré conçues. Or, la plupart de ces idées ont beaucoup de bon sens et on aurait tort de les prendre de haut. Quand dit-on qu’on est«hypnotisé» par quelque chose ou par quelqu’un? Lorsque nous sommes captivé, absorbé dans une observation minutieuse ou une contemplation bouche bée, nous perdons temporairement toute notion du reste, toute notion du temps, et même toute notion de soi. On s’oublie et on oublie le monde parce qu’on est subjugué par la beauté ou le discours d’une personne, par un paysage grandiose, parce que l’on est envoûté par une musique, absorbé par un film, emporté dans une conversation. Alors quelque chose, dans le monde extérieur, nous hypnotise.

Mais aussi depuis l’intérieur de nous, quelque chose peut nous hypnotiser. Un problème à résoudre peut occuper nos pensées au point que les gens autour nous trouvent absent et préoccupé. Après une dispute, on la rumine parfois si fort qu’on ne peut plus se concentrer sur rien d’autre. À la fin de l’année scolaire, l’instituteur peine à intéresser ses élèves aux mathématiques, car ils sont hypnotisés de l’intérieur par la perspective des vacances qui arrivent. Au retour des vacances, ce n’est pas mieux: ils sont hypnotisés par le souvenir de leurs jeux sur la plage. Perdu dans une rêverie profonde, nous oublions de sortir du bus quand arrive notre arrêt. Un coup de foudre encore tout chaud et on n’a plus d’yeux que pour l’être aimé. Bref, les occasions et les façons sont nombreuses d’être si absorbé en nous qu’on se coupe totalement du monde extérieur. La totalité de notre attention est consacrée à une pensée qui nous obsède ou nous remplit. Ceci vous parle?

Alors vous pratiquez déjà l’autohypnose au quotidien.

APPRENEZ L’AUTOHYPNOSE